Les premiers froids arrivent, et avec eux le plaisir de profiter d’un bon feu de cheminée ! Si vous coupez vous-même votre bois, vous aurez peut-être besoin de vous équiper d’une fendeuse de bûches (encore appelé casse-bois, fendeur, fendeuse de bois…) afin de gagner du temps sur la préparation de l’alimentation de votre appareil de chauffage.
Avant de faire l’acquisition de ce type de produit, vous devez d’abord faire le point sur vos besoins :
  • Le nombre de stères que vous passez à l’année
  • Le gabarit des bûches : longueur, diamètre

 

Quelle motorisation choisir ?

Si vous avez un rendement inférieur à 10 stères par an, une fendeuse à motorisation électrique peut être un bon choix. C’est le choix idéal lorsque vous êtes en copropriété ou avec des voisins proches, car c’est un modèle silencieux et non polluant qui peut être installé en intérieur.
Ces modèles sont conçus pour fendre des bûches jusqu’à 40 cm de diamètre et leur vérin peut atteindre 10 tonnes. Les puissances varient de 1500 Watts (W) à 3500 W.
Pour un rendement d’environ 12 stères par an, optez plutôt pour un modèle à moteur thermique. Ces fendeuses vous offrent un débit et une puissance plus élevée que leurs consœurs électriques, grâce notamment à leur moteur 4 temps. Vous pourrez ainsi couper des bûches à partir de 60 cm de diamètre et développent une puissance de 11 à 22 tonnes pour les plus puissantes. L’inconvénient de ces machines reste le bruit généré lors de l’utilisation.
Au-delà, ou si vous souhaitez coupler votre fendeuse à votre tracteur, vous pouvez également opter pour une fendeuse hydraulique, qui offre un maximum de puissance, robuste et fiable.

 

Quelle configuration choisir ?

Maintenant que vous avez opté pour le type de moteur qui convient à votre utilisation, il existe deux types de configuration de fendeuse : horizontale ou verticale.
Les fendeuses horizontales sont des modèles plus compacts que les modèles verticaux. Elles fendent des bûches de 25 cm de diamètre et de 35 à 50 cm de longueur maximum et permettent de poser la bûche à couper sur une table, afin qu’elle ne bouge pas. Leur avantage : elles permettent de bien caler la bûche avant de la fendre. Leur inconvénient : il faut justement porter la bûche sur la table, ce qui demande un peu plus de manutention.
Les fendeuses verticales demandent justement moins de manipulations. Elles sont prévues pour des bûches de 50 cm à 1 mètre de longueur et de plus gros diamètre, de 50 cm environ. De plus, contrairement à l'électrique, elles sont complètement autonomes. Certaines sont même équipées d’un essieu pouvant être accroché à une voiture. Attention, il vous faut vérifier l’homologation route de ces modèles pour pouvoir circuler sur la voie publique.

 

Quels autres équipements sont nécessaires ?

Un Équipement de Protection Individuelle (EPI) est indispensable lors de l’utilisation d’une fendeuse de bûches.
Nous vous conseillons de porter des gants de protection, des chaussures de sécurité, un casque anti-bruit et des lunettes lors de toute utilisation de cet appareil, pour éviter tout type d’accident.
Si vous optez pour une fendeuse électrique, vérifiez que votre installation électrique soit équipée d’une protection thermique, pour couper le courant en cas d’incident.
Et n’hésitez pas à contacter votre revendeur Verts Loisirs, qui vous conseillera au mieux dans le choix de votre appareil.